THE HUNGER GAMES

And the winner is …

Hier soir, je suis allée voir The Hunger Games de Gary Ross.

Je dois avouer que l’affiche du film ne me tentait pas plus que ça. Un peu trop retouchée, un peu trop enflammée. J’y suis tout de même allée par curiosité, parce qu’ on m’en avait dit un peu de bien mais surtout car j’avais l’envie de voir un film d’action, capable de me réveiller de cette semaine grise et pluvieuse. J’avais aussi beaucoup aimé l’actrice Jennifer Lawrence dans Winter’s Bone, rôle pour lequel elle avait obtenu une nomination aux Oscars.

The Hunger Games, d’une durée de 2 heures et 20 minutes, se construit en deux parties bien distinctes. J’ai beaucoup apprécié la première partie qui nous plonge dans un univers bien pensé, travaillé, autant dans les costumes que dans les décors. De belles images pour les amateurs d’architecture futuriste et de costumes haute couture. On apprécie un scénario qui commence avec du suspense et de la peur, on se demande à quoi peuvent ressembler ces fameux Hunger Games, et on se met vite à la place des participants involontaires fonçant droit vers leur propre mort. 24 adolescents de 12 à 18 ans tirés au sort, un seul survivant, un seul vainqueur.

La deuxième partie est beaucoup moins intéressante. De mon point de vue, le scénario s’affaiblit, on devine une fin trop gentillette. Le public ciblé en est sûrement pour beaucoup (en majorité des ados). Les scènes de combats sont filmées avec trop de rapidité, la technique de la caméra tremblante pour en voir le moins possible étant grandement à l’honneur !

J’ai donc été un peu déçue… et en y repensant ce matin, j’ai fait un rapide rapprochement – j’insiste vraiment sur le terme rapide car les deux films n’ont sinon RIEN en commun – avec le chef-oeuvre de Terry Gilliam Brazil (1985). Les décors architecturaux, les costumes et l’ambiance un peu sombre de la première partie de The Hunger Games ressemblent, à mon goût, beaucoup à ce que l’on peut voir dans Brazil.

Le culte de la beauté, de la richesse, des extravagances, une ville futuriste ultra surveillée, de la nourriture colorée, des décors infinis et jouant sur la répétition…

A vous de juger, 27 ans plus tard, Brazil un peu copié ? Très peu d’images sont disponibles sur la toile, mais en voici quelques unes.

The Hunger Games

The Hunger Games

Brazil

The Hunger Games – « institut de beauté »

The Hunger Games – surveillance

Brazil – décor de bureaux infini

The Hunger Games

The Hunger Games

The Hunger Games – cocktail bleu

Brazil – plat n°8

Publicités
Comments
2 Responses to “THE HUNGER GAMES”
  1. C’est le seul film qui me tente un peu en ce moment, maintenant j’hésite encore plus à y aller.

    • amchdesign dit :

      Pour la première partie du film je te conseille d’y aller ! C’est assez bien fait !! La deuxième c’est du déjà vu – un mélange de pleiiiiiin d’émotions différentes… rien de bien nouveau… as you want :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • COPYRIGHT

    ©AMCHdesign - Adèle Roqueta, 2011-2014.
    Tout usage des éléments présents sur ce blog (textes, photos ou autres) sans l'autorisation préalable de l'auteur est strictement interdit.
    Si vous souhaitez utiliser une image, merci de me contacter (amchdesign@gmail.com). Dans tous les cas, la provenance de l'image ainsi que son auteur doivent être notifiés. Tous droits réservés AMCHdesign - Adèle Roqueta. https://amchdesign.wordpress.com/

%d blogueurs aiment cette page :